Les espaces commun : l’art de vivre ensemble

Un espace partagé par plusieurs personnes, appelé communément espace commun nécessite un entretien au quotidien. Son caractère public invite au partage et par prolongement au respect. Toute une réglementation organise la vie avec les autres intimement liées à l’idée de convergence et de communion, car l’espace public est un point de rencontre et éventuellement d’échange et d’union. L’individualisme, l’indifférence et le désintéressement n’ont pas leur place dans ce lieu synonyme de mobilisation et de dialogue.

Le respect d’autrui

Ce bien commun associe tout un chacun à un comportement empreint d’entente et de responsabilité. Des valeurs civiques et morales qui engagent inéluctablement les gens à entretenir convenablement et régulièrement ces espaces pour le bien-être de tout le monde. Cela commence par circonscrire ces lieux et les identifier, et ils sont nombreux et multiples. Le marché, la poste, les jardins publics, les routes et les rues, le projet résidentiel, les différentes infrastructures sportives et culturelles, etc. Bref, tout ce qui ne s’inscrit pas dans domaine privé.

Le respect des lieux

Le nombre important de ces espaces impliquent naturellement un programme d’entretien. La propreté et l’hygiène constituent l’élément primordial du partage. Les lieux doivent effectivement rester constamment propres. Rien ne doit être jeté par terre. Des bacs d’ordures pour collecter les matières recyclables et les ordures ménagères doivent être disponibles dans différents endroits afin de faciliter la tâche aux habitants et aux passants. Des plaques liées à la protection de l’environnement urbain doivent être claires, visibles et lisibles pour conserver les lieux propres. Ajoutons à cela, l’importance des entreprises chargées du nettoyage  des rues, des trottoirs et des différentes places publiques pour qu’elles puissent rester toujours propres. Il y a aussi le rôle des contrôleurs et des citoyens qui doivent rester vigilants et impliquer dans cette opération quotidienne liée à l’hygiène. Ces derniers sont censés contribuer par des gestes simples à respecter scrupuleusement les règles élémentaires de la propreté.

Les réparations de tout genre concernant, les routes, les trottoirs et les édifices doivent être impérativement effectuées dès les premiers signes de fissures et de fractures, pour éviter de longs et couteux travaux.

Les espaces verts sont très importants dans le paysage urbain. Ils constituent les lieux de détente, de loisirs et de repos et ils ajoutent une dimension esthétique à la ville. En diminuant la pollution et les déchets, on protège l’environnement qui permet la survie des jardins et des arbres. Des messages de sensibilisation à travers des spots pub sur les différents supports, TV, radio, réseaux sociaux et les affichages vont produire des réflexes pour protéger les éléments de la nature.

Le bruit

Diminuer la pollution sonore est aussi une façon d’entretenir les espaces publics. En effet, vivre ensemble est synonyme d’entente, et lorsqu’il y a beaucoup de bruits, il est impossible de communiquer, de dialoguer et de se reposer. Ce qui peut créer éventuellement des tensions et même des conflits. Il est recommandé de diminuer le volume des appareils sonores et de favoriser un climat serein synonyme de paix et de quiétude.

Plusieurs aspects concourent à entretenir des espaces communs. La prise de conscience de l’importance de vivre ensemble et les responsabilités qui en découlent nous apprend avant tout, que c’est une culture de vie et des valeurs à adopter pour préserver notre environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *