Hausse inexorable des prix dans l’immobilier neuf en France

Bien que le secteur de l’immobilier n’ait pas été épargné par la crise, force est de constater que le prix des appartements neufs poursuit inexorablement leur hausse.

Les ventes d’appartements neufs ne cessent de progresser

Selon les chiffres communiqués dernièrement par le ministère de l’Écologie, le prix moyen du mètre carré des appartements neufs a subi une hausse de 7 % au troisième trimestre 2015, comparé à la même période en 2014. Cette augmentation touche tous les types d’appartements présentés sur le marché. Toutefois, cette flambée des cours n’a pas freiné la progression des ventes. Ainsi, 30.000 logements ont été vendus au cours de ce trimestre, soit 11 % de plus par rapport à 2014.

L’essor du secteur est surtout dû aux ventes d’appartements neufs qui ont progressé de l’ordre de 13 %, le nombre de transactions sur les maisons ayant sensiblement baissé. Sur une année, les analystes ont constaté que les ventes totales de logements ont augmenté de 20 %. Les encours proposés à la vente ne cessent de diminuer. Les annulations de réservation et les remises en vente restent largement inférieures par rapport aux transactions menées à terme. Ce contexte est à l’origine de la hausse inexorable du prix de maison à vendre à Aix-En-Provence.

Explications des prix par les constructeurs

Contrairement au développement des ventes d’appartements neufs, celles des maisons ont tendance à stagner. Les transactions se concentrent surtout sur les habitats individuels de moins de quatre pièces, celles portant sur les plus grandes superficies étant nettement en baisse. Pour s’adapter à la situation, les promoteurs optent pour la construction d’habitats plus petits. Néanmoins, le cours médian d’un habitat, qui est de 231.200 euros, a baissé de 5,1 % en un an. Cette réduction du coût est considérable, de l’ordre de 26 %, pour les résidences spacieuses dotées de six pièces ou plus.
On assiste actuellement à une hausse inexorable du prix des appartements neufs. Les constructeurs ont apporté leurs explications sur cette situation. Selon leurs représentants, la construction d’une maison revient moins cher par rapport à celle d’un appartement parce qu’elle n’est pas soumise à des obligations réglementaires, telles que les normes pour handicapés. Par ailleurs, les résidences individuelles représentent un type d’habitat plus simple à réaliser, à l’encontre des logements collectifs sur lesquels on doit prévoir des parties communes et un parking souterrain. Ces agencements grèvent de 15 à 20 % le prix d’un appartement neuf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *