Les développements massifs sont-ils bons pour les banlieues?

Devant l’engouement des familles pour la banlieue, de plus en plus de projets résidentiels massifs y voient le jour. Une des approches privilégiées par les promoteurs est de créer de toutes pièces un nouveau quartier.

Développement économique

Les municipalités sont normalement très enthousiastes vis-à-vis de tels projets. En effet, les quartiers résidentiels neufs exercent un attrait sur les ménages et entraînent une augmentation de la population. L’arrivée de nouveaux résidents est synonyme d’une augmentation de la main-d’œuvre et d’une hausse de la demande dans les domaines des commerces et des services.

Les municipalités développent ainsi les ressources nécessaires pour créer de nouveaux pôles d’emploi ou de nouveaux secteurs commerciaux. L’augmentation de la population leur assure aussi une clientèle suffisante pour justifier la création de services qui améliorent la qualité de vie de toute la région : écoles, centres sportifs, centres culturels, bibliothèques, hôpitaux, etc.

Rayonnement

La construction d’un nouveau projet résidentiel permet aussi à sa région de prendre de l’importance. L’augmentation de la population lui donne un poids politique plus important et peut justifier de plus grands investissements dans les infrastructures.

De plus, si un projet est audacieux ou innovateur, il permettra à la municipalité de se démarquer et de devenir un chef de file en matière de développement. Urbanova est un bon exemple, puisque le projet donne de nouvelles proportions au concept de quartier écoresponsable. De tels développements immobiliers permettent à la banlieue de se démarquer et de gagner en importance au sein de la région.

Bouleversements logistiques

Lorsqu’une municipalité donne le feu vert à un projet d’envergure, il est rare que celui-ci ne rencontre aucune critique. En effet, un chantier aussi important prend du temps à compléter et cela entraîne plusieurs dérangements pour les résidents. Les déplacements de la machinerie lourde, le bruit et les entraves à la circulation ne sont que quelques exemples d’irritants pour les citoyens déjà établis.

De plus, la construction d’un nouveau quartier d’importance est normalement synonyme de l’arrivée massive de nouveaux résidents. Cette augmentation rapide de la population applique une pression sur les services et sur les infrastructures en place. Par exemple, les modifications au réseau routier d’une municipalité prennent beaucoup plus de temps à être complétées qu’il n’en faut pour construire un nouveau quartier. Cela a pour résultat d’alourdir la circulation autant sur les autoroutes que sur les routes secondaires qui desservent les quartiers résidentiels, puisqu’elles n’ont pas été prévues pour un tel volume de voitures.

Finalement, l’arrivée d’un quartier de grande taille dans une ville bien établie peut bousculer la courbe normale du marché de l’immobilier. Les citoyens de la municipalité peuvent voir le prix de leur propriété fluctuer de manière inattendue.

En conclusion, un projet ambitieux tel que la construction d’un nouveau quartier d’envergure peut entraîner des retombées très positives sur l’économie et le dynamisme d’une région, mais il peut aussi être la source de plusieurs problèmes. Afin de réussir une telle entreprise, il est donc primordial de faire une planification minutieuse et d’en étudier tous les impacts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *