Joliette: le calme après la tempête

Reconnue comme étant l’une des régions dont la croissance économique figure parmi les plus rapides de la province, Lanaudière, et plus précisément Joliette, qui est considérée comme sa capitale, avait enregistré, en 2011, un record de ventes du nombre de propriétés sur son territoire.

Alors que ce record avait été égalé en 2012, les économistes s’attendaient à ce que la ville poursuive sur sa lancée en 2013. Or, l’an dernier, les experts ont eu droit à une surprise alors que la région a enregistré seulement 364 ventes, ce qui représente une chute de 5% par rapport à l’année précédente.

L’unifamiliale, la plus touchée

C’est la maison unifamiliale, qui représente plus des trois quarts du marché de l’habitation à Joliette, qui est à l’origine du ralentissement immobilier que connaît actuellement le secteur. En effet, en 2013, 278 maisons unifamiliales ont changé de main, ce qui représente une diminution de 12% par rapport à 2012.

Regain de ventes pour le plex

Le secteur du plex, pour sa part, a connu un regain de popularité avec 48 propriétés qui ont changé de main en comparaison avec 31 en 2012. Le marché de la vente de condos est pour sa part demeuré stable avec 36 unités vendues.

Records de vente

En 2012, Joliette avait connu une recrudescence fulgurante du nombre de condos vendus sur son territoire avec un total de 37 comparé à 24, en 2011, ce qui lui avait permis d’atteindre un record de ventes en matière de condos.

En 2011, c’est la quantité de propriétés vendues (387) qui avait permis à la municipalité de parler de record, comparé à 357 en 2010 et 358 en 2009, qui avaient tout de même été qualifiées d’excellentes années sur le plan immobilier.

Cet exploit n’a toutefois pas été battu l’an dernier, alors que le nombre de propriétés qui ont changé de propriétaire est resté le même qu’en 2011.

Prix de retour à la normale

Après avoir connu une augmentation de 6% en 2012, le prix médian de la maison unifamiliale est redevenu presque stable en 2013. Celui-ci a en effet subi une hausse de seulement 1% au cours de la dernière année, pour se chiffrer à 185 000$. Cela s’avère une bonne nouvelle pour les acheteurs, considérant le fait qu’il avait bondi de 14% entre 2009 et 2012.

Quant au prix du condo, celui-ci a absorbé une élévation de 4% pour atteindre 153 660$, tarif qui demeure tout de même compétitif si on le compare avec les autres prix des condos au Québec.

Resserrement des règles en cause

Selon la Chambre immobilière de Lanaudière, qui a publié ces chiffres, c’est le resserrement des règles de l’assurance hypothécaire qui serait à l’origine du ralentissement de l’activité immobilière dans la municipalité de Joliette. Rappelons que ces nouvelles règles fixent la période d’amortissement maximale d’un emprunt de 30 à 25 ans.

Selon la Fédération des chambres immobilières du Québec, ce resserrement aurait entrainé une chute du nombre de ventes de 11% à Joliette et de 13% au Québec.

Un bon moment pour acheter à Joliette

Toutefois, en dépit de cet amortissement, 2014  serait une bonne période pour se procurer une maison unifamiliale à Joliette.

Selon les experts, les maisons achetées aujourd’hui pourraient valoir deux fois leur prix dans 10 ans. Ce secteur de Lanaudière demeure par conséquent une option de choix pour les acheteurs de propriétés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *