Le fonctionnement de l’électricité géothermique

Électricité géothermique

Chaque pays possède son type de centrale pour s’alimenter en électricité, nous connaissons très bien les types comme le central thermique, le central nucléaire, ainsi que le central géothermique qui fait partie des énergies renouvelables présentant des caractéristiques particulièrement attrayantes telles que la non-émission des gaz à effet de serre et de la propagation du CO2. Utilisée fréquemment dans les foyers en tant que climatisation réversible, c’est-à-dire, qui réchauffe en hiver et rafraîchit en été, la géothermie présente l’avantage d’une production continue d’énergie 24h/24 et 7j/7 grâces à la chaleur de la terre transformant l’eau contenues dans les nappes souterraines en vapeur et permet de faire tourner une turbine et un alternateur.

Origine de la chaleur

Il y a toujours une raison que l’enfer ait été placé dans les entrailles de la Terre pour nous éviter la crise énergétique. À l’intérieur, notre planète est chaude et cette température augmente de façon exponentielle au fur et à mesure qu’on s’enfonce, car il y la désintégration des éléments radioactifs présents dans les roches telles que le thorium, le potassium, l’uranium qui produit de la chaleur. Tous les  1km vers la profondeur la température augmente en moyenne de 30 à 40°C, mais cela varie d’une région à l’autre selon le rythme d’augmentation appelée « gradient géothermique ». La chaleur provient non seulement de cette décomposition d’éléments radioactifs, mais aussi à l’isolation du noyau terrestre autour duquel se trouve une épaisse couche appelée manteau générant de la roche fondue ou « le magma ».

Faire tourner une turbine

On exploite dans la plus part des cas la géothermie moyenne et haute énergie dont l’objectif est d’exploiter l’eau qui chauffe dans les puits souterrains pour faire fonctionner un alternateur en faisant tourner la turbine pour produire de l’électricité géothermique.

Dans le cadre d’un central géothermique de moyenne énergie, on puise l’eau souterraine à travers des puits creusés dans le sol à grande profondeur se situant entre 2000 et 4000 mètres. Quand l’eau présente dans ces puits présente une température de 140°C, ils vont porter en ébullition un autre liquide qui se porte à son tour ébullition plus rapide que de l’eau et faisant tourner une turbine.

Dans le cas contraire, si l’eau dépasse les 140°C, il peut être exploité sous forme de vapeur à faire tourner des turbines et produisant de l’électricité, on parle dans ce cas de la géothermie de haute énergie. Le principe de ce dernier est de capter l’eau des nappes situées dans les régions volcaniques entre 1500  et 3000 mètres de profondeur.

L’énergie géothermique est toujours reconnue est très sollicitée de son caractère économique, écologique et inépuisable, donc grâce à elle, la consommation électrique pour un pays et pour chaque foyer ne devrait plus être considérable. Parmi les énergies renouvelables, elle est la seule à permettre d’assurer une production de base et contribue à une meilleure performance énergétique qui est un critère de sélection prépondérante dans un investissement immobilier et lors d’un diagnostic énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *